LE REFLET EN PHOTOGRAPHIE

 

 

Un peu de technique

 

Le reflet : une image symétrique

 

Le reflet est un phénomène physique très connu et très commun qui trouve son explication dans le fait qu’une surface recevant un rayon lumineux sous un certain angle, reflétera ce rayon selon le même angle, symétriquement par rapport à la perpendiculaire de la surface. Le rayon reçu s’appelle le rayon incident et le rayon réfléchi s’appelle …le rayon réfléchi !

Bien entendu, plus la surface réfléchissante est lisse et brillante, mieux elle restitue le rayon qu’elle reçoit. Cette réflexion est dite « spéculaire » qui signifie : « qui réfléchit comme un miroir ». On parle aussi d’ « effet miroir ».

L’exemple typique est justement celui du miroir : vous vous placez devant le miroir et votre image va frapper le miroir sous un angle de 90°, qu’il vous renvoie à 90° : vous êtes face à vous-même, en train d’admirer votre reflet spéculaire. C’est beau, non ?

Mais d’autres matériaux permettent des réflexions spéculaires, comme certains métaux ou minéraux.

Le reflet en photographie

par | Oct 24, 2016 | cadrage / composition | 0 commentaires

 

Capter ou non un reflet

Bien entendu, pour voir cette réflexion, il faut que votre œil soit sur la trajectoire du rayon réfléchi. Dit comme cela, ce n’est peut-être pas très parlant, et pourtant vous savez que selon l’orientation du miroir, vous pouvez ou non percevoir l’objet réfléchi : c’est pour cela que vous devez régler votre rétroviseur !

Sur cette photo, je ne pouvais pas modifier la position du miroir. J’ai donc installé le modèle et mon appareil photo de telle sorte que l’un et l’autre se retrouvent au point d’incidence (cf. supra).

Et vous avez sûrement déjà pris des photos au flash d’une personne portant des lunettes. Que se passe-t-il ? Et bien si l’appareil se trouve dans l’axe du rayon réfléchi, il captera la réflexion du flash dans les lunettes. Si vous voulez éviter cela, il faudra soit déplacer l’appareil, soit déplacer le flash, soit orienter les lunettes différemment pour éviter de capter le reflet.

 

L’esthétique du reflet

 

L’effet miroir

 

Sans même parler de lunettes, vous savez qu’une source de lumière directe sur les parties lisses de la peau (crâne, front, pommettes) provoque un reflet spéculaire souvent disgracieux. C’est pourquoi également il est si difficile de photographier un objet totalement lisse si l’on veut éviter de montrer le reflet spéculaire de la source lumineuse.

Le moyen le plus efficace pour éviter ce reflet est alors, selon les circonstances, soit d’utiliser un filtre polarisant (voir tuto sur ce sujet), soit de diffuser la lumière de cette source.

Remarquez les reflets spéculaires sur le crâne du marié et le front de la mariée, éclairés par l’éclat direct d’un flash.

Sur cette photo, les reflets spéculaires ont disparu. La source de lumière est un flash mais diffusé par un parapluie transparent.

Mais si le reflet spéculaire est souvent disgracieux, il peut aussi se révéler d’une grande beauté, comme ces reflets sur le sable mouillé éclairé par la lumière du soleil couchant.

Des vitres assemblées dans des directions différentes nous renvoient des images qui semblent être fracturées.

Un simple petit miroir peut diriger notre regard et concentrer notre attention vers des sujets insoupçonnés.

Lorsque la surface réfléchissante est de l’eau, celle-ci peut refléter une image brouillée mais très esthétique.

 

Où placer l’axe de symétrie ?

 

Comme pour toute chose en photographie, il n’y a pas de règle absolue, sauf celle-ci : c’est vous l’artiste ! Donc c’est à vous de choisir son emplacement, sans ambigüité. Sur cette photo par exemple, on ne perçoit pas la symétrie du reflet qui, en outre, est tronqué.

Si l’on veut profiter à la fois du sujet et de son reflet, il est assez logique de placer l’axe de symétrie au centre de l’image.

Cet axe peut aussi être vertical :

Mais on peut préférer ne photographier que le reflet, pour laisser au spectateur le plaisir de deviner quel est le sujet principal.

Résumons :

  1. Un reflet non diffusé est communément appelé « effet miroir » ou « spéculaire »
  2. Le matériau réfléchissant, l’état de sa surface, sa position et la position relative de la source lumineuse et de l’œil conditionnent le fait ou non de capter le reflet
  3. Suivant les circonstances, pour des raisons esthétiques, on évitera ou on utilisera le reflet spéculaire
  4. Il faut décider du placement de l’axe de symétrie sur son image

 

Et maintenant ?

 

Photographiez des reflets : ce n’est pas ce qui manque !

Et surtout, faites-vous plaisir !

Puis envoyez-nous vos photos : nous les publierons dans ce blog !

Vous aimez nos articles ?

En cadeau de bienvenue, recevez gratuitement notre ebook "Des belles photos tout de suite" : un guide pratique de 64 pages qui va vous permettre d'améliorer rapidement votre production photographique !


 

You have Successfully Subscribed!