LA TEXTURE EN PHOTOGRAPHIE

 

 

 

Le passage de motif à texture (cf. article précédent) s’opère dès lors que les éléments qui composent l’image ne sont plus distinguables dans leur individualité.

S’ils ne sont plus distinguables, c’est qu’ils sont trop petits (c’est à dire trop nombreux pour la surface qu’ils occupent) pour être vus à l’œil nu ou qu’on en est trop éloigné.

A une certaine échelle, la texture se confond avec la matière de laquelle elle est constituée. Aussi, par extension, une texture désigne toute image représentant une surface d’aspect irrégulier qi ne représente rien d’autre que cette matière.

C’est pourquoi la texture, se confondant avec la structure même des matériaux, se rattache davantage au sens du toucher qu’à celui de la vue : une photo de texture réussie est une photo que l’on a envie d’effleurer.

Pour que notre esprit opère facilement la liaison entre l’image représentée sur la surface plane de l’image et la sensation du toucher, il faut reproduire la sensation de relief. C’est pourquoi on obtient les meilleurs résultats avec une lumière vive et rasante qui dessine des ombres nettes en sculptant la matière.

Il arrive parfois que des photos de texture, par la disposition des éléments, leurs tons ou leurs teintes, finissent par ressembler à des œuvres d’art abstraites. Photographier de tels sujets est une activité prisée par de nombreux photographes.

Enfin, sachez que les textures, outre leur esthétique abstraite, servent souvent dans les photos montage pour ajouter une certaine « épaisseur » à l’image, lui ajouter de la « matière » ou un « grain » spécifique.

Résumons :

  1. La texture est la structure même de la matière, dont les éléments ne sont pas distinguables à l’œil nu
  2. A l’origine simple matériau de base, elle peut présenter un intérêt graphique en soi
  3. Les textures sont souvent utilisées dans des compositions graphiques

Et maintenant ?

Photographiez des textures : vous en trouverez partout autour de vous ! Des portes à la peinture craquelée, les veines du bois, des murs décrépis, de la tôle, du papier et même de la mousse de café, comme dans l’exemple ci-contre : ce ne sont pas les exemples qui manquent. Quand je vous dis que vous pouvez vous faire plaisir !

Puis envoyez-nous vos photos : nous les publierons dans ce blog !

Vous aimez nos articles ?

En cadeau de bienvenue, recevez gratuitement notre ebook "Des belles photos tout de suite" : un guide pratique de 64 pages qui va vous permettre d'améliorer rapidement votre production photographique !


 

You have Successfully Subscribed!